Communicato stampa UFC

La 16e édition du Prix du cinéma suisse a eu lieu le 23 mars au Bâtiment des Forces Motrices à Genève en présence du Conseiller fédéral Alain Berset. Le public a pu suivre la soirée en direct en streaming sur www.prixducinemasuisse.ch. Des prix ont été décernés dans dix catégories. Trois films se sont distingués : « L’Enfant d’en haut », qui remporte les prix du « Meilleur film de fiction », du « Meilleur scénario » et de la « Meilleure interprétation masculine » ; « More than Honey » est récompensé pour le « Meilleur documentaire » et la « Meilleure musique de film » et « Hiver nomade » décroche le Quartz de la « Meilleure photographie » et le « Prix spécial de l’académie ». Sibylle Brunner repart avec le Quartz de la « Meilleure interprétation féminine » et Kacey Mottet Klein avec celui de la « Meilleure interprétation masculine », le prix de « Meilleure interprétation dans un second rôle » revenant à Antonio Buil. Les trophées Quartz ont été réalisés par Jean Maboulès.

Désigné « Meilleur film de fiction », « L’Enfant d’en haut » remporte également le prix du « Meilleur scénario ». Ursula Meier et Antoine Jaccoud ont reçu les trophées des mains de l’acteur Anatole Taubman, qui a notamment joué dans le James Bond Quantum of Solace, et de la comédienne genevoise Isabelle Caillat. Le graphiste Roger Pfund a remis le Quartz du «Meilleur film documentaire» à Markus Imhoof. Peter Scherer a reçu le Quartz de la « Meilleure musique de film » des mains de Isabelle Caillat. Le prix de la « Meilleure photographie » et le « Prix spécial de l’académie » sont allés respectivement à Camille Cottagnoud et à Karine Sudan.

Therese Affolter a remis le Quartz de la « Meilleure interprétation féminine » à Sibylle Brunner pour son rôle de Rosie dans le film éponyme. Elle a également décerné le trophée de la « Meilleure interprétation masculine » à Kacey Mottet Klein pour sa prestation dans « L’Enfant d’en haut », et celui de la « Meilleure interprétation dans un second rôle » à Antonio Buil, qui joue le personnage de Vilas dans « Opération Libertad».

Rolando Colla a reçu le Quartz du « Meilleur court métrage » pour « Einspruch VI» alors que la récompense pour le « Meilleur film d’animation » est allée à Frédéric et Samuel Guillaume pour « La nuit de l’ours ». Ils ont reçu les Quartz des mains du musicien bernois Müslüm.

Les lauréates et les lauréats ont été désignés par les membres de l’Académie du cinéma suisse. Le Prix du cinéma suisse est un engagement de l’Office fédéral de la culture. Il est réalisé en partenariat avec la SSR et l’Association «Quartz» Genève Zürich et en collaboration avec Swiss Films, l’Académie du cinéma suisse et les Journées de Soleure.

Prix spécial de l’académie

Le «Prix spécial de l’académie» est allé à Karine Sudan pour le montage d’« Hiver nomade», qui fait du voyage d’un couple de bergers un road movie touchant. Le prix a été décerné par Christian Frei, président de l’Académie du cinéma suisse.

Prix d’honneur

Le prix d’honneur a été décerné à la réalisatrice et productrice Jacqueline Veuve. La cinéaste documentaire est distinguée pour l’ensemble de son œuvre. Elle est considérée comme une chroniqueuse majeure de notre époque (voir communiqué de presse du 19.02.2013), comme en témoignent les titres suivants : « Jour de Marché » (2002), « Chronique vigneronne » (1999), « Chronique paysanne en Gruyère » (1990). Jacqueline Veuve n’a pas pu prendre part à la cérémonie pour des raisons de santé. Le Conseiller fédéral Alain Berset a remis le trophée à son époux Léopold Veuve sous un tonnerre d’applaudissements.

Remise des prix et manifestations annexes

Les deux animateurs, Fabienne Hadorn et Alain Croubalian, ont conduit le show, accompagnés par les Bolivar Soloists avec Efrain Oscher pour la partie musicale. Pour la première fois dans l’histoire du Prix du cinéma suisse, la cérémonie a pu être suivie en direct en streaming sur www.prixducinemasuisse.ch.

C’est également la première fois qu’une série de manifestations publiques étaient organisées, tant à Genève qu’à Zurich, en marge de la remise du prix. Les films nominés pour les prix ont notamment été projetés aux Cinémas du Grütli, à Genève, et au Filmpodium à Zurich. Le public a ainsi pu découvrir la diversité du cinéma suisse. Tout cela a été rendu possible grâce à l’engagement du canton et de la Ville de Genève ainsi que de la Ville de Zurich, réunis au sein de l’Association « Quartz » Genève Zürich.

La prochaine édition du Prix du cinéma suisse aura lieu vendredi 21 mars 2014 à Zurich.

Pour la première fois dans l’histoire du Prix du cinéma suisse, la cérémonie du 23 mars peut être suivie en direct dès 19h30 sur www.prixducinemasuisse.ch. Grâce au streaming, le grand public assiste au show depuis chez lui aux côtés des invités. La manifestation au Bâtiment des Forces Motrices à Genève réunira des personnalités du cinéma, de la politique et de la culture venues honorer le cinéma suisse. Ce samedi à 19h30, le tapis rouge sera déroulé pour le cinéma suisse au Bâtiment des Forces Motrices à Genève. Le grand public pourra suivre le show du Prix du cinéma suisse en direct sur www.prixducinemasuisse.ch. La cérémonie sera aussi retransmise en direct au Foyer des Cinémas du Grütli à Genève dans le cadre de la semaine des nominés.

Programme du streaming live et du stream photos VIP sur prixducinemasuisse.ch

Dès 18h Stream photos VIP depuis le tapis rouge (rubrique Manifestations) 19h30 Début du streaming de la cérémonie du Prix du cinéma suisse 2013 Env. 21h30 Fin du streaming

La longue nuit du cinéma suisse

Les programmes de la SRG SSR se mettent aussi au cinéma suisse. La RTS, la SRF et la RSI diffusent des reportages sur le Prix du cinéma suisse 2013, passent des films suisses et seront en direct depuis la cérémonie.

Samedi 23 Mars :

RTS1

19h50 Téléjournal, direct depuis le Prix du cinéma suisse 2013

20h15 « Cash » en compagnie de personnalités du 7e art

20h40 « Titeuf le film », film de Zep (Free-TV-Premiere)

22h10 Direct depuis le Prix du cinéma suisse 2013

22h25 « Insoupçonnable », film de Gabriel Le Bomin (Free-TV-Premiere)

00h05 « La Petite dame du Capitole », documentaire de Jacqueline Veuve  (2005)

01h10 « La Nuit de l’ours », film d’animation de Frédéric et Samuel Guillaume

01h35 « Chambre 69 », film d’animation de Claude Barras Cinemaniak : 4 courts metrages

RSI (LA1)

21h05 «La cameretta azzurra», film de Stéphanie Chuat et Véronique Reymond

23h05 Direct depuis le Prix du cinéma suisse 2013

23h25 «La scuola è finita», film de Valerio Jalongo

00h50 «The Substance», documentaire de Martin Witz

02h15 «Canzun Alpina», film de Sören Senn

03h45 «Una notte», court-métrage de Denise Fernandes

Dimanche 24 mars :

SRF2

21h45 Uhr Box Office avec un reportage sur les points fort du Prix du cinéma suisse 2013

22h10 Uhr «Giocchi d'estate» (Free-TV-Premiere), film de Rolando Colla

Minuit «Cœur animal», film de Séverine Cornamusaz

Les radios SRG SSR de toutes les régions linguistiques s’intéresseront aussi au Prix du cinéma suisse les 23 et 24 mars.

De nombreuses personnalités pour la remise des prix

Fabienne Hadorn et Alain Croubalian jouent les maîtres de cérémonie le 23 mars au Bâtiment des Forces Motrices. La partie musicale sera assurée par les Bolivar Soloists avec Efrain Oscher. La cérémonie aura lieu en présence du conseiller fédéral Alain Berset et les prix seront remis par les personnalités suivantes : Therese Affolter, Müslüm, Anatole Taubman et Isabelle Caillat.

Le Prix du cinéma suisse 2013

Cette reconnaissance officielle donnée à la création cinématographique suisse est un engagement de l’Office fédéral de la culture. La cérémonie est réalisée en partenariat avec SRG SSR et l’Association « Quartz » Genève Zürich et en collaboration avec SWISS FILMS, l’Académie du cinéma suisse et les Journées de Soleure.

La réalisatrice de films documentaires romande Jacqueline Veuve reçoit un prix d’honneur pour l’ensemble de sa carrière dans le cadre du Prix du cinéma suisse 2013. Des personnalités du monde du cinéma, de la politique et de la culture se réunissent le 23 mars au Bâtiment des Forces Motrices à Genève pour honorer la création cinématographique suisse.

Si les nominés au Prix du cinéma suisse 2013 doivent attendre le 23 mars pour se départager, le suspense est levé en ce qui concerne le prix d’honneur : il va à Jacqueline Veuve. L’Office fédéral de la culture distingue la cinéaste pour l’ensemble de son œuvre. Ses films comptent parmi les chroniques les plus significatives de notre époque.

Une distinction pour la réalisatrice Jacqueline Veuve

Jacqueline Veuve est la grande dame du film documentaire suisse. Son œuvre fait partie de la mémoire de la Suisse. Réalisatrice de films documentaires, chroniqueuse, Jacqueline Veuve, lauréate du Prix d’honneur du cinéma suisse, a tourné plus de 60 courts et longs métrages documentaires présentés dans des festivals du monde entier et couronnés par des prix internationaux. Jacqueline Veuve est née en 1930 à Payerne. Après une formation de documentaliste à Genève, elle travaille à Paris dès les années 1950 au Musée de l’homme avec l’ethnographe et cinéaste Jean Rouch. Dans les années 1970, elle réalise des courts métrages au Massachusetts Institute of Technology sous la direction de Richard Leacock, le représentant du Direct Cinema. Jacqueline Veuve est une « chroniqueuse du quotidien » : l’homme et son travail, la vie à la campagne, les artisans sont des sujets récurrents dans ses films, comme en témoignent les titres suivants : « Jour de Marché » (2002), « Chronique vigneronne » (1999), « Chronique paysanne en Gruyère » (1990), « Les frères Bapst, charretiers » (1989) ou encore « Boîtes à musique et automates » (1986). Beaucoup de films sont des portraits, à la fois précis, engagés et subtils comme « La mort du grand-père ou le sommeil du juste » (1978), « Claude Lebet luthier » (1988) et « La petite dame du Capitole » (2005).

De nombreuses personnalités pour la remise des prix

Le Prix du cinéma suisse en est à sa 16e édition; il sera remis le 23 mars à Genève. Les deux animateurs, Fabienne Hadorn et Alain Croubalian jouent les maîtres de cérémonie au Bâtiment des Forces Motrices. Les prix sont décernés dans les dix catégories suivantes : « Meilleur film de fiction » ,« Meilleur documentaire », « Meilleur court métrage », « Meilleur film d’animation », « Meilleur scénario », « Meilleure interprétation féminine », « Meilleure interprétation masculine », « Meilleure interprétation dans un second rôle », « Meilleure musique de film », « Meilleure photographie ». A cela s’ajoutent le « Prix spécial de l’académie » et le « Prix d’honneur » décerné cette année à Jacqueline Veuve.

Le 21st Century Salon Orchestra donnera le cadre musical de la manifestation. La cérémonie se tiendra en présence du Conseiller fédéral Alain Berset et les prix seront remis par les personnalités suivantes :

  • Therese Affolter
  • Daniel Cohn-Bendit
  • Müslüm
  • Anatole Taubmann

Le Prix du cinéma suisse 2013

Cette reconnaissance officielle donnée à la création cinématographique suisse est un engagement de l’Office fédéral de la culture. La cérémonie est réalisée en partenariat avec SRG SSR et l’Association « Quartz » Genève Zürich et en collaboration avec SWISS FILMS, l’Académie du cinéma suisse et les Journées de Soleure.

Dossiers de nomination

Les dossiers complets sur les nominés au Prix du cinéma suisse 2013 sont en ligne à partir du 1er mars sur le site www.prixducinemasuisse.ch, rubrique « Médias » ainsi que sur www.swissfilms.ch et www.bak.admin.ch.

Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue aujourd’hui à Berne, l’Office fédéral de la culture et ses partenaires ont présenté le Prix du cinéma suisse 2013, dont la remise aura lieu le 23 mars 2013 au Bâtiment des Forces Motrices (BFM) à Genève. Des innovations sont annoncées : les cérémonies auront lieu chaque année en alternance à Genève et à Zurich, et le «Quartz», le trophée qui récompense les lauréats, présentera dès l'an prochain un nouveau design. Genève et Zurich proposeront en outre des activités publiques en marge de l’événement. La SRG SSR poursuit son engagement en tant que partenaire médias et consacrera des émissions au Prix du cinéma suisse 2013.

L’Office fédéral de la culture, la SRG SSR, son partenaire médias, et ses nouveaux partenaires que sont la République et canton et la Ville de Genève ainsi que la Ville de Zurich ont présenté les contours du Prix du cinéma suisse 2013 tout récemment lancé. Depuis 2012 et l’entrée en vigueur du message culture, le Prix du cinéma suisse compte parmi les Prix fédéraux décernés par l’Office fédéral de la culture (OFC) dans les différents domaines de la création artistique. Jean-Frédéric Jauslin, directeur de l’Office fédéral de la culture: «La coopération entre les partenaires actuels et les nouveaux partenaires est extrêmement fructueuse et productive. Elle crée une nouvelle dynamique et vise à toucher un plus large public, ce dont le cinéma suisse ne peut que profiter. Cela tout en conservant l’idée de base qui est de mettre officiellement à l’honneur le cinéma suisse et de le promouvoir en lui donnant un coup de projecteur médiatique.»

Un événement tout public

L’introduction des nouvelles conditions-cadre a été l’occasion d’optimiser la stratégie du Prix du cinéma. La Nuit des nominations et la cérémonie de remise des prix connaissent des innovations. Le «Quartz» remis aux lauréats du Prix du cinéma 2013 aura également un nouveau design. Sous l’impulsion conjointe de la République et canton de Genève et des Villes de Genève et Zurich, le Prix du cinéma sortira du cercle restreint des professionnels du cinéma où il était confiné pour devenir un événement public allant au-delà de la simple cérémonie de remise des prix. Ivo Kummer, responsable de la section Cinéma de l’Office fédéral de la culture: «Un des objectifs importants du Prix du cinéma est d’aiguiser l’intérêt du public pour la diversité et la qualité du cinéma suisse. Le renforcement des échanges entre Suisse romande et Suisse alémanique montrera au public que les bons films ne connaissent pas de frontières.»

Genève et Zurich, deux pôles de cinéma

Genève et Zurich, où se déroulera l’événement, sont deux points d’ancrage de l’industrie du cinéma, qui ont de plus une riche tradition cinématographique. M. Sami Kanaan, conseiller administratif de la Ville de Genève, chargé du Département de la culture et du sport : «Genève aime le cinéma, celles et ceux qui le font. Le fait d’accueillir, en alternance avec Zurich, le Prix du cinéma suisse, est un symbole fort. Ce partenariat a pour but de servir un événement qui contribue à mettre en valeur le meilleur du cinéma de tout un pays. Notre engagement commun permettra aussi de jeter un pont entre deux pôles majeurs du soutien à la création et à la production cinématographique en Suisse.» Corine Mauch, présidente de la Ville de Zurich: «Zurich est une ville de cinéma. La ville apparaît dans un film suisse sur quatre et un quart des films suisses y sont produits. Zurich soutient le cinéma suisse, qui le lui rend bien. Aussi je me réjouis énormément que Zurich soit, avec Genève, l'hôte du Prix du cinéma suisse.»

Nouvelle Association «Quartz» Genève Zürich

La République et canton de Genève et les Villes de Genève et Zurich ont créé en août 2012 l’Association «Quartz» Genève Zürich, qui vise à soutenir le Prix du cinéma suisse. La présidence d’un an sera tournante. Charles Beer, président de l’Association «Quartz» Genève Zürich, conseiller d’Etat, chargé du département de l’instruction publique, de la culture et du sport : «Genève et Zurich ont derrière elles une longue tradition dans la production de films et de nombreux créateurs et professionnels y développent la culture cinématographique suisse. C'est donc tout naturellement que l'Association «Quartz» Genève Zürich vient concrétiser un partenariat, qui offrira au Prix du cinéma suisse une vitrine de qualité. Nous nous réjouissons des perspectives qu'ouvre cette collaboration, oeuvrant pour le cinéma et pour les échanges entre la Suisse romande et la Suisse alémanique.»

De précieux partenariats médiatiques

La SSR reste comme ces dernières années le partenaire médias du Prix du cinéma suisse 2013. Roger de Weck, le directeur général de la SSR: «La SSR investit chaque année plus de 20 millions de francs dans le cinéma suisse. S’y ajoute son engagement comme partenaire médias au Prix du cinéma suisse, auquel elle apporte un puissant soutien financier. C’est un engagement du service public pour la population et en faveur d’un cinéma créatif en Suisse. La SSR salue la décision d’attribuer le Prix du cinéma alternativement en Suisse romande et en Suisse alémanique : le cinéma suisse fait une fois de plus la preuve de sa capacité à dépasser les frontières des langues et des mentalités.»

Les noms de films et des acteurs nominés pour le Prix du cinéma suisse 2013 seront dévoilés le 30 janvier 2013 durant les Journées de Soleure, lors de la Nuit des nominations. Le nouveau Trophée «Quartz» sera également présenté à cette occasion.

Le Prix du cinéma suisse est un engagement de l’Office fédéral de la culture. Il est réalisé en partenariat avec la SSR et l’Association «Quartz» Genève Zürich et en collaboration avec Swiss Films, l’Académie du cinéma suisse et les Journées de Soleure.