Schweizer Filmpreis

Le Prix spécial de l’Académie du Cinéma Suisse 2015 va à Patrick Lindenmaier pour son soutien créatif intarissable qui permet aux cinéastes suisses de traduire leurs idées artistiques et visuelles. Motivation: Patrick Lindenmaier a travaillé sur onze films concourant au Prix du Cinéma Suisse 2015, en offrant sa grande sensibilité, son savoir-faire précieux et son inventivité inépuisable, afin de permettre à chaque film de trouver son esthétique et son atmosphère visuelle singulières. C’est un technicien fort chevronné, un artiste, dont le travail prodigieux rassemble les diverses régions de la Suisse et fait rayonner durablement la qualité de notre cinéma dans le monde.

La semaine des nominés commence aujour'hui!

Le « Prix du cinéma suisse » est un engagement de l’Office fédéral de la culture. Il est réalisé en partenariat avec la SRG SSR et l’Association «Quartz» Genève Zürich, avec la collaboration de Swiss Films, de l’Académie du Cinéma Suisse et des Journées de Soleure.

Dans ce cadre, les villes de Genève et Zurich et le canton de Genève se sont regroupées au sein de l’association «Quartz» Genève Zürich, qui propose, pour la deuxième année consécutive une série de manifestations, "la Semaine des nominés" autour de la cérémonie de remise des prix. Ces manifestations se dérouleront dans les deux villes du 17 au 23 mars 2014. Les Cinémas du Grütli à Genève et Filmpodium à Zurich projetteront durant cette semaine tous les films nominés cette année ainsi qu'une sélection de films courts de la HEAD Genève et de la ZHdK Zurich. Un débat et une journée dédiée au lauréat du Prix d'honneur sont également prévus en marge de ces projections.

Les Cinémas du Grütli fêtent donc le cinéma helvétique et projettent pendant une semaine tous les films nominés, en présence d’invités. Les spectateurs auront ainsi la possibilité de voir les grands films romands qu’ils ont raté et découvrir le meilleur du cinéma suisse-allemand. Rien de tel contre le Rösti graben !

Tarif exceptionnel: 5 CHF la séance!

Vous trouvez le programme ci-joint

Les candidats au Prix du cinéma suisse 2014 ont été désignés lors de la « Nuit des nominations » organisée au Konzertsaal de Soleure. Quelque 600 invités représentant la branche du cinéma se sont retrouvés à cette manifestation qui sert de prélude au Prix du cinéma suisse. La remise des prix aura lieu le 21 mars 2014 au Schiffbau de Zurich.

Cent dix-huit films vont concourir au Prix du cinéma suisse. Les quelque 240 membres de l’Académie du Cinéma Suisse les ont visionnés, commentés et se sont prononcés lors d’un vote anonyme dont le résultat a valeur de recommandation pour la commission des nominations. Cette année, les films sont nominés dans onze catégories. Les distinctions sont dotées de 435 000 francs au total. La nouvelle catégorie du « Meilleur montage » honore ce travail important dans le processus de production d’un film. Dès cette année également, le film d’animation sera distingué chaque année, et non plus tous les deux ans comme auparavant. Vincent Kucholl et Vincent Veillon, les deux protagonistes de l’émission « 120 secondes », ont animé la nuit des nominations. Des informations sont disponibles sur le site www.prixducinemasuisse.ch.

Nominations au Prix du cinéma suisse 2014

« Meilleur film de fiction » – CHF 25 000 par nomination
Der Goalie bin ig, Sabine Boss, C-Films
Left Foot Right Foot, Germinal Roaux, CAB Productions
Les grandes ondes (à l'ouest), Lionel Baier, Rita Productions
Mary Queen Of Scots, Thomas Imbach, Okofilm Productions
Traumland, Petra Volpe, Zodiac Pictures

« Meilleur documentaire » – CHF 25 000 par nomination
Der Imker, Mano Khalil, Frame Film
L'escale, Kaveh Bakhtiari, Louise Productions
L'expérience Blocher, Jean-Stéphane Bron, Bande à Part Films
Neuland, Anna Thommen, Fama Film
Vaters Garten - die Liebe meiner Eltern, Peter Liechti, Liechti Filmproduktion

« Meilleur court métrage » – CHF 10 000 par nomination
'A iucata, Michele Pennetta, Close Up Films
17 anni, Filippo Demarchi, Cinédokke
Man kann nicht alles auf einmal tun, aber man kann alles auf einmal lassen, Marie-Elsa Sgualdo, Terrain Vague
Sortie de route, David Maye & Tristan Aymon, Terrain Vague, PCT cinéma télévision
The Green Serpent, Benny Jaberg, Benny Jaberg

« Meilleur film d’animation » – CHF 10 000 par nomination
Hasta Santiago, Mauro Carraro, Nadasdy Film
The Kiosk, Anete Melece, Virage Film
Vigia, Marcel Barelli, Nadasdy Film

« Meilleur scénario » – CHF 5 000 par nomination
Jasmine Hoch, Sabine Boss, Pedro Lenz, Der Goalie bin ig
Lionel Baier, Julien Bouissoux, Les grandes ondes (à l'ouest)
Petra Volpe, Traumland

« Meilleure interprétation féminine » – CHF 5 000 par nomination
Ursina Lardi, Traumland
Sonja Riesen, Der Goalie bin ig
Bettina Stucky, Traumland

« Meilleure interprétation masculine » – CHF 5 000 par nomination
Stefan Kurt, Akte Grüninger
Patrick Lapp, Les grandes ondes (à l’ouest)
Marcus Signer, Der Goalie bin ig

« Meilleure interprétation dans un second rôle » – CHF 5 000 par nomination
Leonardo Nigro, Die Schwarzen Brüder
Pascal Ulli, Der Goalie bin ig
Dimitri Stapfer, Left Foot Right Foot

« Meilleure musique de film » – CHF 5 000 par nomination
Christian Garcia, L'expérience Blocher
Peter Von Siebenthal, Richard Köchli, Der Goalie bin ig
Adrian Weyermann, Lovely Louise

« Meilleure photographie » – CHF 5 000 par nomination
Denis Jutzeler, Left Foot Right Foot
Lorenz Merz, Cherry Pie
Felix von Muralt, Die Schwarzen Brüder

« Meilleur montage » – CHF 5 000 par nomination
Stefan Kälin, De Goalie bin ig
Karine Sudan, L'expérience Blocher
Tania Stöcklin, Vaters Garten - die Liebe meiner Eltern

Choix des nominés
Le Département fédéral de l’intérieur choisit la commission de nomination parmi les membres de l’Académie du Cinéma Suisse. La commission élit les nominés en se basant sur les recommandations des quelque 240 membres de l’Académie. Présidée par Ivo Kummer, chef de la section Cinéma de l’Office fédéral de la culture, la commission de nomination est composée des personnalités suivantes : John Canciani, directeur artistique, Internationale Kurzfilmtage, Winterthour ; Isabel Meier, éditrice, Berlin ; Luc Peter, producteur, metteur en scène et cameraman, Lausanne ; Françoise Deriaz, rédactrice, Lausanne ; Hans Jürg Zinsli, journaliste, Coire/Zurich.

Cérémonie de remise du Prix du cinéma suisse 2014
La 17e cérémonie de remise du Prix du cinéma suisse aura lieu le vendredi 21 mars 2014 au Schiffbau de Zurich. Cette reconnaissance officielle donnée à la création cinématographique suisse est un engagement de l’Office fédéral de la culture. La cérémonie est réalisée en partenariat avec la SRG SSR et l’Association « Quartz » Genève Zürich et en collaboration avec SWISS FILMS, l’Académie du Cinéma Suisse et les Journées de Soleure.

Photos de presse de la nuit des nominations
Des photos de presse de la nuit des nominations se trouveront le 29 janvier à partir de 21 h 30 sur le site www.prixducinémasuisse.ch, rubrique « Médias ».

Accréditions au Prix du cinéma suisse 2014
Les accréditations à la cérémonie de remise des Prix du cinéma suisse 2014 à Zurich seront envoyées en février 2014.

www.prixducinemasuisse.ch
www.bak.admin.ch

Liste des films 2014

20. décembre 2013 - 16:16

Ci-joint vous trouverez un bref aperçu des films et personnes éligibles à la nomination pour le Prix du cinéma suisse 2014. Cette année il y a 118 films de fiction, documentaires, courts-métrages et films d’animations éligibles à la nomination.

Nous nous permettons de vous rappeler qu'il est possible de voter jusqu’au 28 janvier 2014 (à midi).

Les nominations dans les catégories «Meilleur film de fiction», «Meilleur documentaire», «Meilleur court métrage», «Meilleur film d’animation», «Meilleur scénario», «Meilleure interprétation féminine», «Meilleure interprétation masculine», «Meilleure interprétation dans un second rôle», «Meilleure musique de film», «Meilleure photographie» et «Meilleur montage» seront rendues publiques à l’occasion de la Nuit des Nominations le 29 janvier 2014 dans le cadre des Journées de Soleure. Les membres de l’Académie sont invités au Brunch de l’Académie, celui-ci se tiendra le mardi 28 janvier 2014 au Café Barock ainsi que à la Nuit des Nominations.

Le secrétariat restera fermer du 23 décembre 2013 jusque au 3. janvier 2014.

Joyeuses fêtes!

Es geht los!

15. novembre 2013 - 7:30

C’est partie ! Aujourd’hui démarre le premier scrutin de vote pour le Prix du cinéma suisse 2014. Les membres qui ont payé la cotisation et se sont inscrits pour le processus des nominations, vont recevoir leur code d’accès personnel à la plateforme et au Votingtool (outil d’élection) aujourd’hui ou demain pour le plus tard par courrier directement par le notaire.

Ci-joint vous trouverez un une liste des demandes et réponses au sujet du processus de vote et le règlement pour le Prix du cinéma suisse 2014. Les membres de l’Académie seront tenus informés quand la totalité des films pourra être visionnée via la plateforme. Cela sera le cas peu avant Noël. À ce moment-là il y aura aussi une liste des films complète à votre disposition.

Vous pouvez accéder à la plateforme VOD en suivant le lien suivant (Attention, l’URL a changé !) : VoD-Plattform

Vous pouvez accéder à la plateforme VOD en suivant le lien suivant (Attention, l’URL a changé !) : Vootingtool

Nous remercions tous les membres de l’Académie du Cinéma. Merci pour le temps et la peine investis dans le visionnage et l’évaluation de l’ensemble des films !

Honneur à un représentant d’une époque révolue: Charly Huser, étalonneur

Dans le cadre du prix du cinéma suisse «Quartz 2012», l’Académie du cinéma suisse a accordé une distinction à Charles Huser lors de la cérémonie du 17 mars. Nous publions pour l’occasion la version complète de l’éloge de Fredi M. Murer – comme Charles Huser, celui-ci «fait déjà partie des meubles» de l’industrie du cinéma suisse - qui en raison des consignes sévères de la programmation a dû être réduite à trois minutes.

Mesdames et Messieurs, chers accros du cinéma et du numérique, Nous le savons tous, mais je le répète volontiers une dernière fois: depuis l’invention de l’image mouvante, il y a près de 120 ans, le cinéma est et demeure soumis à une perpétuelle révolution. Où l’esprit pionnier de la technique a toujours une longueur d’avance sur celui de la création artistique. En effet, à peine les cinéastes ont-ils adopté une nouvelle technique que la suivante se présente à leur porte.

Ainsi, l’invention du cinéma sonore a mis fin à l’ère fabuleuse des films muets. Avec le premier film en couleur, il y a 71 ans, a commencé la disparition inexorable du noir et blanc comme l’a dit un jour Alain Tanner. L’anamorphose a chassé de nos salles le convivial format normal, et le son dolby-stereo-surround a éliminé le brave son mono, etc.

Pourtant, en ce jour, Mesdames et Messieurs, pour la première fois de la longue histoire du cinéma, nous sommes confrontés à une révolution technique, qui a des allures de véritable apocalypse! – À savoir, la perte de la culture du cinéma analogique.

Ce que nous avons littéralement tenu dans nos mains pendant plus de cent ans est sur le point de se dématérialiser, c’est-à-dire, de se dissoudre en plusieurs millions de pixels ne consistant qu’en chiffres. Virtuellement stockés sur des cartes mémoires minuscules ou des disques durs externes, dont on ne connaît ni la date de péremption ni la durée de demi-vie. – Je ne sais vraiment pas pourquoi nous sommes si contents! Dans un avenir prévisible, des labels tels que Kodak, Fuji, Agfa, Gevaert ou Ferrania ne se trouveront plus que dans des dictionnaires de mots étrangers. C’est pour cette raison que - pour les nostalgiques parmi vous - nous avons joint à votre invitation un vrai morceau de pellicule en acétate perforée avec un son optique analogique.

Une bande de film, d’ailleurs, qui est manifestement passée entre les mains d’un homme aux gants blancs, entre lesquelles ont également transités des centaines d’autres films suisses.

Dans le générique de fin, on lisait à chaque fois après son nom l’étrange mot: étalonneur. Il s’appelle Charles Huser, dit Charly. Aujourd’hui, il est exceptionnellement assis au premier rang. – Je te salue parmi nous! Cher Charly, au nom de l’Académie du cinéma et de toute la branche, je suis ravi de pouvoir te rendre hommage et louer ta contribution à l’industrie du cinéma suisse. – Grâce à ton regard affûté et ton engagement, tu as énormément contribué diffuser la magie du cinéma concrétisée par d’innombrables fictions et films documentaires.

Avant que je ne t’invite à monter sur scène, j’aimerais encore raconter quelques anecdotes te concernant: Charly Huser est venu au monde à Berne le 16 mars 1943 – il y a donc 63 ans – et 16 ans plus tard seulement, il entrait dans le cinéma d’Ostermundigen. Plus exactement: Charly a commencé en 1965 un apprentissage comme laboratin pour pellicule chez Schwarz-Filmtechnik Sàrl à Ostermundigen et fréquentait en même temps les cours de technicien de labo photo à l’Ecole d’art de Berne. Son maître d’apprentissage n’était autre que le légendaire pionnier du cinéma Edgar Schwarz. Au cours de ses 46 ans de carrière cinématographique, Charly a successivement été développeur, copiste, coupeur de négatifs, restaurateur de pellicule et finalement étalonneur pour films en noir/blanc et couleurs. Par la suite, prenant du galon, il est devenu cadre fondé de pouvoir et directeur de l’étalonnage noir-blanc et couleur. Une fois le labo passé aux mains d’Egli Film AG, il conserve son poste au sein de la direction.

Pour nous cinéastes - et tout particulièrement pour les caméramans - le nom de Charly était synonyme de fiabilité, de compétence professionnelle - et d’heures supplémentaires. Souvent il effectuait ces dernières de son plein gré, car il s’identifiait corps et âme à nos projets. Et lorsqu’une copie sortait de la machine à copier quelques heures seulement avant la première à Soleure ou à Locarno, il l’apportait en mains propres, parfois même encore un peu humide. Avec son sens aigu de la bonne densité lumineuse et de la température de couleur idoine, il composait à partir des différents réglages d’exposition un ensemble cohérent et insufflait ainsi une ultime étincelle de mystère à nos copies pour le cinéma.

Malgré son professionnalisme, Charly n’a jamais été un routinier revêche, il a su demeurer un passionné de cinéma mû par l’émotion. Souvent, au bouclage d’un film sur lequel il avait travaillé des semaines, il avait les larmes aux yeux. On trouve parmi ses clients tout ce qui a compté et compte encore dans ce pays en matière cinématographique, des ancêtres Franz Schnyder et Kurt Früh, jusqu’aux noms les plus connus en passant par les moins connus, couvrant au moins trois générations de cinéastes de notre pays. Mentionnons pour la bonne bouche deux de ses clients bien particuliers, Wim Wenders et Jean-Luc Godard.

A l’exception d’un bref crochet de 7 mois à l’Ecole d’art de Zurich en 1969, où il a suivi une formation son et image en participant à l’un des cours mythiques d’Hans-Heinrich Egger sur le travail cinématographique, Charly a été fidèle à la même maison 46 ans durant. Jusqu’à sa mise à la retraite anticipée il y a six mois, conséquence de la fermeture de sa chère entreprise victime de la révolution numérique.

Pourtant Charly ne fait pas partie de ces vétérans de l’analogique estimant que tout était bien mieux avant. Au contraire, il admire et jalouse peut-être même ses collègues du numérique disposant du potentiel quasi illimité du traitement numérique de l’image. Mais pas sans condition. Cet homme pétri de style et façonné au respect de l’authentique ne se résoudrait sans doute pas à transformer une image numérique originale totalement lisse en lui donnant un look très tendance de Super 8 grâce aux mirages de la technologie.

Comme je le connais, il préfère une vraie côtelette à une imitation de côtelette en tofu. Ce qui m’amène à la seconde passion qui anime Charly: l’art culinaire. Une passion, c’est indéniable, qui le rend tout aussi heureux que l’étalonnage. © Fredi M. Murer / 16.3.2012

Nominees Luncheon

28. février 2012 - 11:22

Le samedi 25 février 2012 nous avons fêté les nominés du Prix du Cinéma Suisse « Quartz 2012 ».

À l'occasion du deuxième Nominees Luncheon de l’Académie du Cinéma Suisse au cinéma Riffraff à Zurich le directeur de l’Office fédéral de la culture, M. Jean-Frédéric Jauslin, et le président de l’Académie du Cinéma Suisse, M. Christian Frei ont remis personnellement le document de nomination aux nominés.

Ont été honorées les prestations spéciales dans les neuf catégories suivantes : meilleur film de fiction, meilleur documentaire, meilleur court métrage, meilleur scénario, meilleure interprétation féminine, meilleure interprétation masculine, meilleure interprétation dans un second rôle, meilleure musique de film et pour la première fois meilleure photographie.

Ci-joint une photo de groupe avec les nominés.

Merci beaucoup à tout le monde en particulier à Alberto Venzago pour les photographies magnifiques(sur notre site Facebook).

Morgen / demain

23. janvier 2012 - 11:36

Liebe Mitglieder der Schweizer Filmakademie

Wir möchten Sie daran erinnern, dass die Stimmabgabe noch bis morgen am 24. Januar 2012 (Mittag – 12.00 Uhr) möglich ist!

Chers membres de l’Académie du Cinéma Suisse,

Nous nous permettons de vous rappeler qu'il est encore possible de voter jusqu’à demain le 24 janvier 2012 (à midi) !

One week to go!

18. janvier 2012 - 17:25

Chers membres de l’Académie du Cinéma Suisse,

Nous nous permettons de vous rappeler qu'il est encore possible de voter jusqu’au 24 janvier 2012 (à midi) !

Les nominations dans les catégories «Meilleur film de fiction», «Meilleur documentaire», «Meilleur court métrage», «Meilleur scénario», «Meilleure interprétation féminine», «Meilleure interprétation masculine», «Meilleure interprétation dans un second rôle», «Meilleure musique de film» et «Meilleure photographie», seront rendues publiques à l’occasion de la «Nuit des Nominations» le 25 janvier 2012 dans le cadre des Journées de Soleure. Les membres de l’Académie du Cinéma Suisse sont cordialement invités.

Beaucoup de films éligibles à la nomination figureront au programme des Journées de Soleure. Profitez de la possibilité de les voir sur grand écran.

www.journeesdesoleure.ch

L’Office fédéral de la culture a lancé la mise au concours du Prix du Cinéma Suisse « Quartz 2012 ». Dès à présent et jusqu’au 30 septembre 2011, les producteurs peuvent inscrire leurs films et leurs acteurs dans une ou plusieurs des neuf catégories du Prix du Cinéma Suisse. Une nouvelle catégorie, « Meilleure photo», est venue s’ajouter aux autres. L’Académie du Cinéma Suisse nomme les lauréates et les lauréats et décerne le « Prix spécial de l’Académie ».

Les détenteurs des droits peuvent participer au Prix du Cinéma Suisse « Quartz 2012 » en inscrivant par écrit leur film auprès de SWISS FILMS. Des informations détaillées, le formulaire d’appel d’offres et le téléchargement de la plateforme VOD pour la procédure de nomination par l’Académie du Ciné-ma Suisse se trouvent ci-joint.

Les organisateurs, à savoir l’Office fédéral de la culture, la SSR et SWISS FILMS, confirment ainsi leur engagement en faveur du Prix du Cinéma Suisse « Quartz » et, comme pour les éditions précé-dentes, organisent le gala 2012 au KKL Luzern le samedi 17 mars 2012

Une procédure de nomination identique à celle de 2011

Sous l’égide de l’Académie du Cinéma Suisse, présidée depuis l’été 2010 par le cinéaste Christian Frei, quelque 350 membres votent pour leurs favoris. Une commission de nomination, composée de neuf membres de l’Académie et désignée par le Département fédéral de l’intérieur (DFI) prononcera les nominations sur la base des recommandations de l’Académie. La nuit des nominations a lieu dans le cadre des Journées de Soleure.

Les lauréates et les lauréats des « Quartz 2012 » seront élus directement

En février 2012, les membres de l’Académie du Cinéma Suisse éliront dans une seconde étape les lauréates et les lauréats du Prix du Cinéma Suisse. En accord avec l’Académie, le jury composé de membres de l’Académie et nommé par le DFI a été supprimé. Désormais, il revient à l’Académie du Cinéma Suisse de nommer directement les lauréates et les lauréats du Prix du Cinéma Suisse « Quartz 2012 ». Elle décerne une distinction supplémentaire, le « Prix spécial de l’Académie » qui ré-compense une éminente contribution artistique et technique.